Nous, Entrepreneurs Engagés du XXI ème siècle. Menu

Et demain...

03
ENTRETIEN
Laurent Degroote, Patrick Dargent et David Pouyanne - Objectif 2030 - Entretien

Et demain, que sera Réseau Entreprendre ? Dans un monde occidental en profonde mutation, de nouveaux enjeux et défis s’offrent à notre organisation. Quels sont les écueils et les clés de succès pour Réseau Entreprendre dans la société ? Nous avons posé la question à trois présidents de « Réseau » : Laurent Degroote, Patrick Dargent et David Pouyanne. Rencontre.

Laurent Degroote : L’objectif n’est pas d’aller dans la société, formater des entrepreneurs, des chefs d’entreprise. Tous n’ont pas la capacité d’être chef d’entreprise. Un entrepreneur c’est une personne qui rêve de liberté. Et la vraie liberté de la personne, c’est d’abord d’être entrepreneur de sa vie. Comment l’aider à faire que son choix, son projet personnel, se réalise aussi dans une aventure entrepreneuriale. Voilà notre marque de fabrique.

David Pouyanne : Nous ne serons ni un mouvement lobbyiste, ni syndical. Nous sommes fondamentalement un mouvement d’action. Dans notre Société on observe une libération de la capacité à innover et entreprendre. Nous entrons de ce point de vue dans une ère de profondes mutations politiques, économiques, sociales, culturelles. Réseau Entreprendre doit trouver sa place au cœur de ces transformations.

Patrick Dargent : Nous sommes un lieu où l’action collective, altruiste et engagée est possible. Sur la façon d’accompagner des entrepreneurs, on fait autrement. Sur les prêts d’honneur on fait autrement. J’espère qu’en 2030 Réseau Entreprendre continuera de dire : « Nous avons envie de faire les choses autrement, pour avoir la joie de voir réussir l’autre. »

David Pouyanne : Attention toutefois, dans notre paysage, nous ne sommes plus précurseurs. Il y a un risque qu’en 2030 nous apparaissions comme un acteur parmi d’autres et que – comme ce qui se produit actuellement dans le financement participatif – on assiste à l’émergence de nouvelles formes d’intermédiations de notre activité.

Laurent Degroote : Le risque me semble limité tant que l’on est sur les valeurs, avec l’Homme comme finalité, ce que n’ont pas les autres.

Patrick Dargent : Le fait qu’on parte du socle des valeurs partagées nous protège et crée un grand niveau d’exigence. Les membres attendent d’ailleurs qu’on les sollicite pour des choses exigeantes.

David Pouyanne : Et notre métier : est-ce qu’il évoluera ?

Laurent Degroote : Bien entendu ! Mais qui peut dire ce que sera l’entreprise en 2030 ? Notre force, c’est d’être dans l’expérimentation. Nous posons des actes. Notre crédibilité, c’est de faire. Et puis, notre métier reste le champ économique.

Patrick Dargent : Nos suivants inventeront certainement de nouveaux outils pour que les lauréats puissent réussir. C’est d’ailleurs à ses lauréats que Réseau Entreprendre doit confier son avenir.

David Pouyanne : Selon moi, il y a deux champs à développer. D’abord, une ambition mondiale pour Réseau Entreprendre, à l’échelle du caractère universel de notre oeuvre collective, c’est une certaine façon de voir le monde. Un réseau mondial qui contribue à faire naître les entrepreneurs acteurs du développement de leur territoire et un réseau qui connecte chacun avec d’autres entrepreneurs, ailleurs dans le monde.

Patrick Dargent : En écho à ce réseau international « connecté », je rêve de lieux tels que la Filature 1 sur chaque territoire de Bruxelles à Marseille et de Nantes à Turin. Lieux de l’action locale qui change les choses, lieux de partage d’expériences et de compagnonnage et lieux d’ouverture à toutes les initiatives en faveur de l’entrepreneuriat.

David Pouyanne : Le deuxième champ à développer c’est le champ fonctionnel. Il y a des pans entiers que l’on ne traite pas et que nous devrons aborder. Avec nos valeurs, nos méthodes et notre posture altruiste, nous sommes les mieux placés pour apporter l’accompagnement entre pairs à d’autres champs entrepreneuriaux tels que les entreprises en difficulté, les ETI , les entreprises exportatrices…

Laurent Degroote : La clé de tout, ce sera la relation de la personne à la personne. Mais je fais une grande confiance aux jeunes qui jouent à la marelle aujourd’hui pour porter ces valeurs demain.

1 Filature : Pépinière d’associations dédiées à l’entrepreneuriat située dans le 10ème arrondissement de Paris.


Laurent Degroote (président de 2002 à 2005) est diplômé de l’Edhec, créateur et repreneur d’entreprises dans le Nord. Il a présidé le CJD et préside actuellement CCI Entreprendre Nord-Pas-de-Calais et le CESER Nord-Pas-de-Calais.


David Pouyanne, président en exercice de Réseau Entreprendre (depuis 2012 et jusqu’en 2015), est diplômé d’Ecoles supérieures de Commerce, repreneur et créateur. Il a présidé Nef Capital Ethique Management (filiale NEF / Crédit Coopératif). Il a créé le Comité d’éthique et lancé la dynamique d’engagement sociétal des entrepreneurs, à l’origine du Livre Blanc.


Patrick Dargent (président de 2006 à 2011) est diplômé de l’ENSAM, président-fondateur d’Aquarèse et président d’une entreprise d’insertion, co-fondateur du Mouvement des entrepreneurs sociaux. Il a développé l’entrepreneuriat social au sein de Réseau Entreprendre, dont il préside le comité d’éthique.


Sur le même thème

Les ressources Associées