Nous, Entrepreneurs Engagés du XXI ème siècle. Menu

L’entrepreneur engagé

02
PORTRAIT
Jérôme Schatzman - Richesses et partage

Tudo Bom, la marque franco-brésilienne de mode éthique et bio, a fait le pari de créer un modèle d’entreprise qui intègre le partage des richesses et la réduction des impacts environnementaux dans ses gènes. Explications avec son fondateur.

Dans la nouvelle logique entrepreneuriale d’engagement sociétal, un nombre croissant de chefs d’entreprise fait de la lutte contre l’exclusion, du partage des richesses ou du respect de l’environnement des objectifs prioritaires pour leur projet économique. Avec eux, Jérôme Schatzman s’inscrit pleinement dans cette approche. « J’ai voulu créer une marque qui soit attrayante par son histoire et les valeurs qu’elle propage. », dit-il.

Les étiquettes portent le nom des couturières

Tudo Bom, « tout va bien » en portugais, se différencie par son approche « human inside. » Chaque vêtement est signé par la couturière qui l’a confectionné. « Sur l’étiquette, on trouve leur nom et leur photo. C’est un plaisir pour le consommateur et une reconnaissance pour la couturière. »

Un système de microcrédit permet aux 35 couturières brésiliennes, sous-traitantes de Tudo Bom, de s’équiper et de gagner en qualité. « Ici, pas d’assistanat. L’idée est de faire de la confection équitable. C’est important qu’elles soient autonomes. Je m’engage avec elles sur des volumes à l’année, ce qui leur donne une visibilité, une capacité de projection. »

La répartition de la valeur : ça se négocie

Dans ces conditions, comment sont négociés les prix ? « Définir un prix équitable est toujours compliqué, observe Jérôme Schatzman. Aucune solution n’est parfaite, mais j’ai réalisé que mon poids autour de la table de négociation est plus élevé en tant qu’acheteur que le poids de mes fournisseurs. Alors avec l’aide des ONG sur place, on a facilité leur organisation en tant qu’acteur économique fort. C’est par cette voie
d’émancipation que le pari économique peut inclure le partage des richesses. »

“Ici, pas d’assistanat.
L’idée est de faire de la confection équitable.”

Filière intégrée, environnement respecté

La filière de Tudo Bom est complètement intégrée, ce qui crée des opportunités pour une activité plus respectueuse vis-à-vis de l’environnement. « Nous maîtrisons la chaîne de production de nos vêtements de A à Z avec nos sous-traitants. Quand je vivais au Brésil, il n’y avait pas de coton bio et sa culture traditionnelle était très polluante. La première étape était donc de convaincre les agriculteurs de passer au bio. Les ONG ont aidé à cela. Les rencontres avec elles furent une étape clé. Il a
fallu instaurer une solide confiance mutuelle. »

Pour les étapes suivantes de la production, filer, tricoter et teindre le coton, Jérôme Schatzman a misé sur la confiance. « Je ne peux pas tout le temps être à côté de mes fournisseurs pour vérifier s’ils respectent l’environnement. Mais on a beaucoup discuté des procédés, en particulier concernant la teinture. En évitant certains types d’encre, il est possible d’éliminer l’impact environnemental. Aujourd’hui, mes sous-traitants sont convaincus eux-mêmes de l’importance du développement durable. Alors je sais qu’ils vont me livrer un produit qui est en lien avec nos valeurs. »

“Je trouve intéressant
d’accompagner des gens qui
ont également cette envie de
monter une entreprise éthique.”

Partager

Afin de donner de l’écho à ses valeurs, Jérôme Schatzman aime partager sa façon d’entreprendre. « Je trouve intéressant d’accompagner des gens qui ont également cette envie de monter une entreprise éthique, respectueuse de la planète et des êtres humains. Quand on commence, cela paraît difficile. Je ne le cache pas, j’ai connu la galère au début, mais quand on a cette envie, on y arrive. Aujourd’hui, je m’engage dans Réseau Entreprendre à accompagner d’autres entrepreneurs dans une démarche d’entrepreneur social. »


Lauréat de Réseau Entreprendre 93

TUDO BOM
Effectif : 8
Chiffre d’affaires : 800 000 €
Secteur d’activité : Mode éthique
Date de création : 2006


Sur le même thème

Les ressources Associées