Nous, Entrepreneurs Engagés du XXI ème siècle. Menu

Un réseau engagé

01
Un réseau engagé

Genèse et valeurs

La personne, la gratuité, la réciprocité : des valeurs humanistes

Marc Saint Olive La genèse de Réseau Entreprendre

« Pour créer des emplois, créons des employeurs. » Réseau Entreprendre est née de cette intuition d’André Mulliez, ancien patron de Phildar. Ce Réseau aura contribué en 30 ans à renouveler l’approche de l’entrepreneuriat en France, en redonnant à l’engagement des chefs d’entreprises une place centrale. Retour avec son compagnon de route et co-fondateur Marc Saint Olive.

« J’ai travaillé 15 ans avec André », explique Marc Saint Olive. Ensemble, les deux hommes, l’un roubaisien et l’autre lyonnais, ont développé Nord Entreprendre, puis le « Réseau » national en commençant par Lyon. « Il avait l’âme et le tempérament des roubaisiens. Beaucoup d’entreprises sont nées à Roubaix dans la laine, la grande distribution, la VPC... André s’inscrivait dans cette tradition d’entrepreneurs roubaisiens sociaux et sociétaux » .

A la tête de Phildar, André Mulliez doit gérer le déclin du fil à tricoter et licencier gravement. De ce moment douloureux dans une vie, l’entrepreneur va puiser la force de reconstruire. « Dans la famille, on a davantage l’habitude de créer de l’emploi que d’en casser » disait t-il. Il choisit de mettre son dynamisme et sa culture familiale d’entrepreneuriat au service de la reconversion économique. Il se risque et décide de construire la Fondation Nord Entreprendre. Très vite, la petite douzaine de donateurs familiaux qui l’accompagnent réalise qu’il faut inventer le concept, en réseau, et animer l’ensemble ! « En 1986 ils m’ont embauché comme directeur, une chance immense pour moi ! » témoigne Marc Saint Olive.

« Le concept a été fondé dans la durée à partir des besoins concrets des créateurs et une approche, en réseau, basée sur une certaine manière de faire : confiance (un maître mot), gratuité, partenariat. Notre « offre » : c’était notre bonne volonté, notre expérience, notre capacité à mettre en relations… » En face, des créateurs avec leurs besoins d’écoute, de confiance, de construire leurs projets et de les valider auprès d’acteurs économiques. Avec un accompagnement individuel et collectif, un compagnonnage dans la durée, « car une création s’inscrit toujours dans le temps. »

“La réciprocité comme règle de base”

La toute petite fondation Nord Entreprendre illustre quelque part la personnalité de son fondateur : André Mulliez. « Un homme audacieux, un peu rugueux, qui avait de l’humour. Simple et direct. Père de famille nombreuse aussi ! » « L’accompagnement des nouveaux entrepreneurs est progressivement devenu notre cœur de métier », rappelle Marc Saint Olive. Réseau Entreprendre inscrit la réciprocité comme règle de base des relations avec les lauréats. Marc Saint Olive le répète : « ici on ne donne pas, on échange » et André le formulait ainsi « Nous sommes tous le maillon d’une chaîne. »

“Quand vous lancez une belle idée, faites attention. Vous ne savez jamais jusqu’où elle va aller !”

Un même message ! Ainsi ont ils voulu que le génie créatif des lauréats soit remis en permanence au service des futurs entrepreneurs. Une réciprocité entre adhérents et lauréats qui continue à nourrir le dynamisme de Réseau Entreprendre, qui constitue la clef de voûte du système. Un « buisson ardent » s’illumine Marc Saint Olive. Les chefs d’entreprises puisent aussi dans l’énergie et l’intelligence économique des entrepreneurs qu’ils accompagnent. « Une famille d’esprit, au service de l’Homme créateur ! »

Grâce à cette « chaîne » de chefs d’entreprises, engagés et réunis autour de la même cause : « servir les créateurs », le réseau est devenu une organisation puissante d’accompagnement des personnes qui entreprennent. Lorsqu’André Mulliez décède, en 2010, à l’âge de 80 ans, Réseau Entreprendre rassemble 9 000 chefs d’entreprise. 25 ans plus tôt, il n’aurait pas pu imaginer que l’idée du départ, enrichie par des entrepreneurs de toutes régions prendrait une telle dimension.

« Il avait une façon humoristique, bien à lui, de décrire cette croissance. Quand vous lancez une belle idée, disait-il, faites attention. Vous ne savez jamais jusqu’où elle va aller. »


Conseiller du Président de Réseau Entreprendre
CAISSE DES DÉPOTS ET DES CONSIGNATIONS


Robert Besson Entraide, bienveillance et convivialité

Robert Besson évoque la convivialité qu’apporte la rencontre entre des personnes aux parcours très différents.

« Même mon épouse le dit : quand je raccroche d’une conversation avec un membre de Réseau Entreprendre, j’ai le sourire, je suis détendu, témoigne Robert Besson. C’est le fonctionnement-même de Réseau qui veut cela : pas d’animosité, ici on échange librement, sans tabou, c’est convivial et bienveillant. Ce qui permet cela, ce sont les valeurs partagées. Pour moi, qui ai reçu beaucoup pendant ma carrière, c’est important de donner en retour. Ce qui compte, c’est de faire réussir des personnes, gratuitement, en leur demandant un retour, mais plus tard. »

« Dans Réseau Entreprendre, la diversité est grande : on rencontre des gens aux convictions très variées. Mais ce qui nous unit est tellement fort que les désaccords apparaissent très secondaires. Ici, il n’y a pas de jeux de pouvoir. Si tu as envie de faire quelque chose, tu y vas, c’est aussi simple que cela. »

“Ce qui nous unit est tellement fort que
les désaccords apparaissent secondaires.”

« La relation avec les porteurs de projet se fait dans le même esprit. Quand un entrepreneur présente son idée, il ne se la fait pas démolir. On cherche plutôt à identifier ce qui pourrait l’empêcher de réussir, pour dépasser les obstacles. Et si l’on décide de ne pas accompagner un projet, c’est que l’on aura vraiment tout essayé. »

« Entre membres, on ressent une énergie très positive. Les choses se font dans la convivialité : nous organisons entre nous des moments de rencontre décalés, au cours desquels nous rencontrons des personnes, alors qu’en milieu professionnel, nous rencontrons des professionnels. Et puis, il y a la confiance. Les gens parlent donc avec simplicité de ce qu’ils vivent dans leur entreprise. L’intérêt, c’est que l’on va tout de suite au fond des choses. »


Administrateur de Réseau Entreprendre Bretagne


Découvrez également...